Le soleil descend sur les arbres et glisse sur l’eau du lac de Massillargues-Attuech. Bicyclette, armoire et baignoire sous le bras, les acrobates de la Cie Barolosolo cherchent leur chemin au milieu des spectateurs et pointent l’horizon dans des portées. Utilisant ses mains comme porte-voix l’un demande « C’est par où ?». « Par-là » répond un autre. « Où ? » « Ici ». Boussoles et cartes indiquent qu’il faut se jeter à l’eau, mouiller le maillot qu’à cela ne tienne, à la nage ou sur de frêles esquifs tous s’éloignent sur les flots. Alors que l’on regarde un radeau dérivé sur une douce musique, ils disparaissent pour réapparaissent ragaillardis quelques minutes plus tard: la baignoire est montée sur une bouée et le vélo s’est doté d’un moteur et d’hélices. Au milieu du va et vient des engins, dans une ambiance joyeuse et festive des personnages mi-homme mi- monstre émergent pour revisiter la prouesse circassienne. Fulamandre, sirène, surimi, gromouille et poissons-clown s’arrosent et plongent gaiement au rythme entrainant d’un petit orchestre entre musette et fanfare des Balkans ; un « freaks show » familial qui se termine en apothéose par un feu d’artifice.

Spectacle vu le jeudi 30 juin dans le cadre de Cratère Surfaces 2016.